Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

 Facebook

 Sélection Store

The $5,98 EP Garage Days Remastered
The $5,98 EP Garage Days Remastered Edition
Commander

Live @ Paris AccorHotels Arena 08-09-2017Review: Concert
Date de concert:
 08 Septembre 2017
Ville: Paris
Lieu: AccorHotels Arena
Pays: France
Tournée: Worldwired Tour
Premières parties: Klevertak

Livemetallica

Avant-Show

Un concert de Metallica, c'est toujours spécial. C'est une drôle d'épreuve pour nos émotions et nos nerfs parfois mis à vifs. L'excitation commence en réalité bien avant le concert. Tout d'abord, il y a les premières rumeurs qui nous annoncent une tournée européenne, puis vient la sempiternelle question: vont-ils venir en France ? Cinq ans qu'on ne les a pas vu depuis le live du Stade de France, combien de dates vont-ils faire ? Passeront-ils uniquement dans la capitale ? Avant la délivrance et l'officialisation des dates. Pour cette tournée Wordwired Tour afin de promouvoir le dernier album "Hardwired To Self-Destruct" sorti en novembre 2016, trois concerts sont confirmés en France, deux à Paris à l'AccorHotels Arena (ex Palais Omnisports Paris Bercy) et un à Lyon à la Halle Tony Garnier. Mais à ce moment-là, la date la plus importante, celle qu'il faut retenir et noter soigneusement dans son agenda, c'est celle de l'ouverture de la billetterie car malheureusement il n'y en aura pas pour tout le monde.

Pour cette tournée, il semble que Ticketmaster du groupe Livenation ait eu l'exclusivité de la vente et distribution de billets. Sans surprise, le serveur a cédé quelques minutes avant l'ouverture officielle de la billetterie en ligne. Impossible de se rabattre sur d'autres sites donc tels que celui de la Fnac par exemple. Moment très stressant mais je finis par rentrer sur le site pour acheter nos places - non sans avoir détruit ma touche F5 de mon clavier d'ordinateur.

Pour Bercy, les places gradins sont numérotées et l'emplacement est attribué aléatoirement. Catégorie une pour nous mais au niveau balcon, assez éloigné de la scène tout de même, dommage. Ce système d'attribution imposé des places est certes pratique car cela permet d'éviter l'attente mais d'un autre côté, je trouve que cette attente (très longue notamment pour ceux qui arrivent sur les lieux du concert très tôt le matin) qu'on tue un peu comme on peut (jeux de cartes, livres, et surtout bière...), les bousculades - pas méchantes - à l'ouverture des portes avant de se précipiter dans la salle pour avoir les meilleures places, comment dire... cela contribue justement à rendre l’événement si spécial.

Le concert de Metallica

Jour J, nous y voilà, sécurité visible autour de l'AccorHotels Arena. Je passe sur la première partie, le son n'était pas particulièrement net là où nous nous trouvions, difficile donc de juger. Place alors à notre cinquième concert de Metallica avec Metalyoun de l'équipe Met-France. Pour le leg européen, le groupe change six chansons chaque soir, il s'agit des pistes 4, 5 (une semi-ballade), 7 (un titre de HTSD), 10 (une reprise), 11, et 16 (un morceau rapide), le reste constituant la partie intangible du set.

Mécanique habituelle avant l'entrée des four horsemen: le titre d'ACDC "It Is A Long Way To The Top" qui annonce le début du show, puis on est plongé dans le noir et la musique de "The Ectasy Of Gold" retentit avec des images du film "Le Bon, La Brute et le Truant" qui apparaissent sur les nombreux cubes disposés au-dessus de la scène. L'artwork du dernier album "Hardwired... To Self-Destruct" surgit sur ces cubes avec en fond sonore l'intro du morceau "Hardwired". Le groupe arrive, grosse explosion, et c'est parti pour deux heures de folie. Si "Hardwired" n'est pas le meilleur que le groupe ait composé, il n'en demeure pas moins très efficace en live et particulièrement adapté en début de set. Deuxième chanson: "Atlas, Rise!", HTSD sera effectivement souvent mis à l'honneur ce soir. Je trouve ce titre un peu mou sur la version studio tandis qu'en live il a un rendu bien plus dynamique.
"Seek" est ensuite joué en track#3, dérogeant un peu à la tradition de ces dernières années, où le groupe clôturait avec ce morceau légendaire. Les cubes bougent, ils descendent et remontent, j'ai cru un instant que cela pouvait gêner la visibilité pour ceux situés un peu en hauteur dans la salle comme nous mais il n'en sera finalement rien, tout a été pensé. Arrêtons-nous une seconde sur ces cubes: l'idée est intéressante et fait son effet au début mais on finit tout de même par s'en lasser, les coffins de la tournée "Death Magnetic" étaient plus stylés. On finit "Seek" avec la traditionnelle toupie de Rob, puis survient "Leper". Enorme, depuis le temps que je l'attendais en live ce titre, sans conteste le moment du concert que j'ai le plus apprécié, j'ai perdu ma voix en criant "Lie ! Lie !".

Autre moment fort du concert, le break "percussion" sur "Dead": quatre cubes font leur apparition sur scène et les horsemen y jouent. On ne va pas se mentir, c'est une initiative sympathique mais qui n'apporte pas grand chose au show, voire casse un peu la dynamique. Par ailleurs, on sent que Kirk et Rob se prêtent à l'exercice sans grand enthousiasme. A contrario, James a l'air lui de plutôt s'éclater.
Morceau suivant, le très heavy "Dream", placé dans le set juste après le mid-tempo "Dead", il apparaît même peut être un peu trop lourd. Allez encore un titre de HTSD avec "Halo", un des meilleurs avec "Spit" selon moi, et ça le fait en live ! On regrettera peut être que Kirk change un peu trop le solo de fin par rapport à l'album comme il a l'habitude de le faire avec "Fade" notamment. 
Ensuite, un petit doodle nous est offert par Kirk et Rob. Ils jouent le riff de "Eye Of The Beholder" avant de reprendre pour le plaisir des milliers spectateurs "Antisocial" de Trust. Super moment ! Kirk s'en va, Rob nous gratifie d'un solo de basse en reprenant "Anesthesia", des images de Cliff Burton apparaissent en hommage.

Après cette petite pause, Metallica reprend avec une reprise "Last Caress" et... "Creeping" ! En milieu de set, cette dernière dépote pas autant qu'en ouverture, mais ça reste "Creeping", je m'en lasserai jamais. Et c'est parti pour "Moth", un autre super morceau de HTSD adapté là encore à la performance live. Petite nouveauté (non, pas de Lady Gaga à signaler), des mini drones font leur apparition sur scène pour illustrer les "Moth", papillons de nuit. A partir de là, ce sont les très gros classiques. James remarque la présence d'un jeune garçon d'une dizaine d'années avant de préciser qu'à son âge, il n'allait pas en fosse. Je l'avais déjà remarqué lors de nos précédents concerts de Metallica, mais ça m'impressionne toujours autant de voir ce public intergénérationnel, c'est la classe. S'en suivent donc "Sad", "One" sur lequel on notera l'absence des effets pyro habituelles, et "Master" qui clôture le set principal avec une outro différente non moins réussie. En rappel, le trashy "Blackened" - on remarquera le petit souci technique avec un des cubes resté scotché à côté de Lars - puis les éternels "Nothing" et "Sandman" en clôture. 

Fin du concert, "Paris, Metallica f****n loves you". Derniers remerciements, quelques jets de médiators aux fans dans la fosse comme du pain à des moineaux, Lars et ses gamineries habituelles "Tu veux mes baguettes ? non tu les auras pas". En conclusion, encore un show de malade, bien rodé avec quelques originalités, et malgré la cinquantaine bien dépassée, ces mecs assurent toujours autant !

Set-List

01.Hardwired
02.Atlas, Rise!
03.Seek And Destroy
04.Leper Messiah
05.The Day That Never Comes
06.Now That We're Dead
07.Dream No More
08.For Whom The Bell Tolls
09.Halo On Fire
10.Last Caress
11.Creeping Death
12.Moth Into Flame
13.Sad But True
14.One
15.Master Of Puppets
16.Blackened
17.Nothing Else Matters
18.Enter Sandman
Ticket Live @ Paris AccorHotels Arena 08-09-2017Malheureusement, mon e-billet a été perdu et il n'était plus possible
de le récupérer sur le compte Ticketmaster après le concert. 


Les + et - du concert

Points positifs
  • L'ambiance avec des fans très bruyants
  • Une set-list variée qui revisite l'ensemble du répertoire du groupe (avec peut-être une ou deux chansons de "Hardwired... To Self-Destruct" qui étaient de trop)
  • L'attention apportée au public français avec notamment le jam sur le titre "Antisocial" de Trust
Points négatifs
  • Le système d'attribution aléatoire des places
  • La qualité du son - en tout cas pour les places situées les plus en hauteur dans les gradins
  • Les cubes surplombant la scène, sympa mais sans plus
Autres Informations
  • Ce concert est le 22 ème de Metallica réalisé dans la ville de Paris
  • Le show a duré 2 heures et 14 minutes
  • Il s'agit du 50 ème concert du Worldwired Tour

Photos

Live @ Lyon Halle Tony Garnier 23-05-2010 Live @ Lyon Halle Tony Garnier 23-05-2010

- Récit par Metalking -